Accès membre

Les classes partenaires du porte-avions Charles de Gaulle en visite au Mont-Valérien

chapo

Dernière étape du parcours citoyen et mémoriel dans le partenariat qui a lié les classes du collège Mallarmé et des lycées Chennevière-Malezieux et Hélène Boucher au porte-avions Charles de Gaulle, le Mont-Valérien accueillait le groupe de 90 élèves en ce mardi 10 avril 2018.

Arrivés sur l’esplanade de ce haut lieu de la mémoire nationale, et sous la conduite d’une conférencière, les élèves découvraient les bas-reliefs ornant la façade imposante du mémorial de la France combattante et encadrant cette incroyable croix de Lorraine portant la célèbre inscription « Quoiqu’il arrive, la flamme de la Résistance ne s’éteindra pas ».

visiteMontVal

Avec l’entrée dans la crypte où reposent 16 combattants de la Seconde Guerre mondiale, débute le parcours du Souvenir qui mène le groupe à l’espace muséographique. Les élèves s’attardent sur quelques lettres présentées dans les vitrines.

Vient ensuite la découverte de la chapelle et des quelques graffitis laissés par les condamnés à mort et sauvés des dommages du temps. Les élèves sont très impressionnés également par les poteaux d’exécution et les « boites » servant à transporter les cadavres des fusillés.

Aux côtés de la chapelle se tient le monument dédié aux 1008 fusillés du Mont-Valérien : une cloche sur laquelle sont gravés, année par année, le nom de ces hommes tués parce que résistants ou otages.

cerceuil

La descente vers la clairière des Fusillés se fait dans un silence absolu. Les élèves et leurs professeurs forment un demi-cercle face à la dalle de granit. Sous un ciel bleu, et accompagnés du chant des oiseaux, cinq élèves vont tour à tour lire la lettre d’un fusillé. Ainsi s’envolent sobrement et dignement vers la cime des arbres qui ceinturent la clairière les mots d’Honoré d’Estienne d’Orves, Roger Rouxel et Pierre Grelot.

cérémonieVal

A l’issue de la lecture, d’autres élèves soulèvent la gerbe de fleurs couverte d’un ruban rouge et bleu pour la maire de Paris et d’un ruban blanc mentionnant les élèves des trois établissements pour la déposer sur la dalle de granit, toujours dans le silence, en signe d’hommage et de respect pour les morts de la clairière.

Soudain retentit dans l’air la sonnerie « Aux Morts » interprétée par un clairon et un tambour issus de la musique de la gendarmerie mobile. La minute de silence durera… Deux notes jouées au clairon viendront la clôturer.

gerbe

Il est temps alors de regagner pour les élèves leur établissement non sans avoir fait une nouvelle photo de groupe devant l’imposante croix de Lorraine de l’esplanade.

Le retour en classe se fera dans le calme et la tranquillité. L’émotion est présente et palpable dans les cars avec pour les élèves le sentiment d’avoir fait quelque chose de grave, symbolique et marquant pour leur mémoire.

Paris
876
Actualités ville

PARTENAIRE OFFICIEL

SGA

MEMBRES ASSOCIÉS

nexter
dassault
airbus
thales
safran
dcns

CONTACT

Association des Villes Marraines
des forces armées

B.P. n° 54
92133 Issy-les-Moulineaux Cedex
infos@villes-marraines.org