Accès membre

Plongée au cœur du sous-marin « Émeraude », avec les élèves d’une classe Caladoise

visite-csnd
Le Comité pour la Citoyenneté et la Mémoire de la Ville de Villefranche a accompagné la classe de 1ère STSS du Centre Scolaire Notre-Dame pour un premier déplacement à Toulon.

Le parrainage entre la Ville de Villefranche et le sous-marin « Émeraude », initié par Bernard PERRUT et dont les chartes ont été signées le 22 septembre dernier par le Maire, Thomas RAVIER, et les deux commandants, est d’ores et déjà fructueux. En effet, deux classes de la filière sciences et techniques sanitaires et sociales du CSND ont embarqué à bord d’un bus le 8 février dernier, à destination de la base navale de Toulon.

La classe a été sélectionnée par la Ville pour participer au très relevé Concours national des Villes Marraines des forces armées (AVM). Elle a, par ailleurs, bénéficié d’une aide financière du Comité local du Souvenir Français. Le Jury officiel est composé de cinq personnalités indépendantes appartenant à différents organismes qui délibèrent, au vu des travaux des classes partenaires déposés en ligne dans les délais réglementaires. Ce déplacement leur permet donc d’enrichir considérablement la vidéo qu’ils présenteront cette année au mois de mai.

Les élèves racontent en détail cette première prise de contact sur leur blog[1] : « nous sommes arrivés à Toulon à 14h30 accueillis avec un grand soleil malgré le vent. La visite de la base navale a commencé par l’école de navigation sous-marine, qui prépare les marins à partir sous mer. Nous avons pu visiter des simulateurs, seuls et en activité, avec les futurs sous-mariniers.

L’espace représente l’intérieur du sous-marin mais en plus spacieux, et les conditions de vie sont respectées. Nous avons visité deux simulateurs : le premier représentait l’écoute sous-marine à partir d’ordinateurs et le second représentait un poste de navigation. Très intéressant ».

Après cette présentation générale du métier de sous-marinier, la visite s’est poursuivie dans un bâtiment permettant de faire un lien direct avec les enseignements dispensés aux élèves ainsi que leurs centres d’intérêts :

« Nous avons visité l’infirmerie militaire et le sas de décontamination. Nous avons eu le témoignage de trois militaires (deux hommes et une femme). Ils nous ont conté leurs histoires et leurs différentes missions à l’étranger en Afrique centrale, au Mali, en Syrie. Les infirmiers militaires ne sont pas systématiquement accompagnés d’un médecin, ils ont beaucoup plus de responsabilités que dans le civil. Ils soignent un public très varié passant des blessés de guerre à un accouchement. Pour finir, nous avons visité le sas de décontamination nucléaire. Les militaires contaminés sont alors déshabillés et doivent subir plusieurs douches afin d’être totalement décontaminés et sains ».

Puis, les jeunes et leurs enseignants ont eu le privilège de monter à bord de « l’Emeraude », même si en raison de la sensibilité des informations mettant en jeu la sécurité nationale, il ne leur a pas été possible de le photographier de l’intérieur :

« Le sous-marin est fait de deux parties : la partie avant composée de la salle de commandement équipée de sonars, périscope… nous avons également vu leur espace de vie très restreint avec deux chambres composées d’environ 10 banquettes, 3 toilettes, 2 salles de bain, un espace pour manger et se reposer en regardant la télévision, jouer aux jeux vidéo… une petite cuisine, et un espace de travail. Tout ça pour 70 personnes. La partie arrière est composée de l’équipement nucléaire. Ils partent en mission pour 45 jours maximum. Pendant les missions il n’y a aucune communication avec l’extérieur, ils se relaient constamment ».

C’est donc avec plein de bons souvenirs qu’ils sont rentrés le lendemain, après un passage au Musée national de la Marine. Soucieuse du lien entre l’Armée et la Nation, la Ville de Villefranche exprime son souhait de soutenir le moral de nos forces armées en favorisant des échanges entre notre cité et la totalité de l’équipage du sous-marin « Emeraude », avec cette ambition avouée d’approfondir ce lien, qui est si utile à la définition de la citoyenneté.

Ce lien armée-Nation représente un puissant vecteur de cohésion locale et nationale, de même qu’il a vocation à se densifier et à se renouveler au regard du contexte sécuritaire actuel. Les élus et la jeunesse en général ont été identifiés comme étant un public susceptible d’être des relais au sein de la société pour maintenir et développer l’esprit de défense.

 


[1] https://www.blog-csnd.fr/concours-villes-marraines-forces-armees/

Villefranche-sur-Saône (Rhône)
874
Actualités ville

PARTENAIRE OFFICIEL

SGA

MEMBRES ASSOCIÉS

nexter
dassault
airbus
thales
safran
dcns

CONTACT

Association des Villes Marraines
des forces armées

B.P. n° 54
92133 Issy-les-Moulineaux Cedex
infos@villes-marraines.org